L’Europe appelle à plus de pesticides et moins de contrôle pour l’agriculture Bio !

_

Le bio est en pleine crise en France. Les agriculteurs, producteurs l’industrie des transformations et les distributeurs s‘inquiètent et redoutent l’avenir incertain de la filière.

En effet, le Conseil européen agricole, a examiné en juin un  projet de modification du règlement européen sur l’agriculture biologique.

Il est évident que le bio connait un franc succès depuis des années en France. Le secteur est en pleine croissance, porté par l’engouement des consommateurs pour les produits sains et de qualité.

Pourtant, l’Union Européenne a envisagé de modifier et  assouplir les réglementations de l’agriculture biologique.

Le projet de loi, doit redéfinir les modes de production, de transformation, de conservation et de commercialisation dans toute l’Europe .Mais les acteurs de la filière y voient un danger pour la qualité du bio et ont demandé au gouvernement de se retirer des négociations. Le nouveau projet stipule par exemple que les productions contaminées par des pesticides peuvent bénéficier du Label Bio, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

Le seuil de tolérance aux pesticides sera fixé par chaque Etat. Ainsi certains produits contaminés par les pesticides pourront être vendus sous le label bio partout en  Europe.

Ce projet annonce l’assouplissement des contrôles qualité dans les exploitations bio qui auront lieu une fois tous les deux ans au lieu des  deux fois par an actuels. 

La filière craint que cette baisse des contrôles altèrent la confiance des consommateurs. En effet la croissance de la filière chiffrée à 22% en 2016 plus de 7 milliards d’euros est entièrement basée sur la confiance des consommateurs.

Ce projet avait été présenté par la commission européenne en 2014, et les grands axes ont enfin été dévoilés, en juin 2017 mais son entrée en vigueur est prévue pour le 1er juillet 2020